75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Rencontre avec... Mans Marlind, le réalisateur de Shelter

Publié il y a 5 ans par Richard B.

Interview du réalisateur de shelter : Le Silence des ombres

Alors que Måns Mårlind prépare le tournage du quatrième chapitre de Underworld, intitulé « Underworld 4: New Dawn », son film précédent Shelter arrive en France le 8 février directement en DVD chez Wild Side Vidéo. Il est amusant de noter au passage que ce dernier s'appelle désormais chez nous « Le Silence des ombres »

Nous avions rencontré Måns Mårlind l'année dernière au festival de Neuchâtel alors qu'il présentait son film hors compétition et qu'il était en parallèle membre du jury. Le réalisateur a donc bien voulu se prêter au jeu des questions/réponses avec nous.



> Découvrez la version textuelle de l'interview de Måns Mårlind
(interview de Romain Basset et Richard Bourderionnet)

SYNOPSIS

Une psychiatre découvre que les multiples personnalités d’un de ses patients sont toutes des victimes de meurtres étranges. Décidée à résoudre ce cas clinique, elle va rapidement mettre sa vie en danger pour comprendre ce mystère terrifiant…

> critique du Silence des ombres

Diaporama photo : Shelter : Le Silence des ombres [2011]

Source : scifi-universe

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie de la science-fiction en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »