75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Interview de Jeremiah Lee, auteur de Zombie in my Pocket

Publié il y a 5 ans par Benoît F.

L'homme qui inventa le zombie prêt-à-porter

Dans le cadre de notre mois spécial Zombie, votre cul-de-jatte de serviteur s'est intéressé de près à l'auteur de Zombie in my Pocket, petit jeu astucieux et relativement original dans son approche du thème. Ce digne représentant du peuple américain porte le bandana à merveille! Il n'en faut pas plus pour titiller notre sensibilité ludique. Merci à lui de s'être prêté à cet exercice.

 

Benoît F. : Bonjour Jérémiah, peux-tu nous parler de toi?

Jeremiah Lee : Je suis un joueur de 33 ans. J'adore pratiquer les jeux de rôle, jeux de plateau ainsi qu'à quelques jeux video. Je suis aussi créateur et j'ai conçu quelques jeux de plateau dont on me dit qu'ils sont plutôt convenables. Je fus Maître du Donjon durant de nombreuses années! J'adore pratiquer de bons jeux avec de bons amis.

Benoît F. : Quels sont tes loisirs et autres occupations ?

Jeremiah Lee : Les jeux sont mon activité principale. J'aime la musique et je l'ai pratiquée au sein d'un groupe qui n'a jamais progressé au delà de la simple bande d'amis se réunissant au fond d'un garage. Je suis également père à plein temps de quatre enfants depuis six ans. Je passe la plupart de mon temps à aider et nourrir ma famille! Mais nous jouons beaucoup et cette joyeuse bande est un sacré groupe de jeu!

Benoît F. : Quel genre de jeux aimes-tu?

Jeremiah Lee : Mes jeux favoris sont Werewolf, Diplomacy, The Resistance, Dune, et Catacombs. J'aime les jeux avec des systèmes simples qui donnent la possibilité aux joueurs d'interagir entre eux. Je suis plus attiré par les jeux comportant énormément d'interactions que par ceux dans lesquels on optimise ses coups.

Benoît F. : Peux-tu nous parler de la genèse de Zombie in my Pocket?

Jeremiah Lee : Je fus inspiré par deux jeux: Betrayal at House on the Hill et Pocket Civ. J'étais très intéressé par le principe de jeu gratuit à imprimer et à construire soi-même. Je voulais apporter quelque chose à ce genre. J'eus l'idée principale une nuit avant d'aller au lit. J'écrivis quelques notes le lendemain. Le jeu fut imprimé et prêt à jouer deux jours plus tard. Je fus rapidement contacté par deux éditeurs une fois le jeu illustré (merci Kwachai!). L'un des éditeurs voulait garder le jeu tel quel et le proposer en téléchargement payant sous format PDF;  l'autre, Cambridge Games Factory, désirait m'aider à développer une version multi-joueur car le jeu initial était une version solo. J'étais très intéressé d'avoir l'un de mes jeux édité! Rob Seater (Cambridge Games Factory) et moi commençames à travailler sur une version multi-joueur de Zombie in my Pocket. Nous parlions de nos idées ensemble et, souvent, celles-ci étaient semblables. Il s’est avéré que nous fonctionnions de la même façon. l'idée du choix de carte, face cachée, lors des combats est une idée que nous avons eu à deux.

 

Benoît F. : pourquoi des zombies?

Jeremiah Lee : Je suis un grand fan des films de George A. Romero et j'adore l'idée qu'une seule personne tente de survivre aux vagues de morts-vivants. Je ne savais pas à quel point le thème des zombies était bien perçu dans le monde du jeu de plateau. Ce fut une agréable surprise pour moi.

Benoît F. : comment c'est déroulée ta collaboration avec Cambridge Games Factory?

Jeremiah Lee : Je suis très heureux du temps que j'ai passé avec Cambridge Games Factory. Au début, je pensais que l’entreprise était au plus bas mais quand Ed Carter et Rob Seater ont pris les choses en main, Cambridge Games Factory est revenue à la vie, beaucoup plus forte qu'avant. De plus, il est très agréable de travailler avec un éditeur qui est constamment à la recherche de jeux de qualité.

Benoît F. : Une édition française de Zombie in my Pocket verra-t-elle le jour?

Jeremiah Lee : Certainement, en fait, juste au début de cette année il y avait une traduction de la version téléchargeable du jeu (voir ici). Mais le véritable fun du jeu provient des gens qui le pratiquent et non du texte inscrit sur les cartes, peu importe la langue.

Benoît F. : As-tu d'autres projets en matière de jeux?

Jeremiah Lee : Toujours. J'ai un jeu qui attend le feu vert chez un éditeur et les premiers échos sont plutôt bons. Je travaille aussi sur cinq autres jeux. Celui qui est le plus abouti est un jeu sur le thème de la ferme, un mix de Bohnanza, Magnate et d'un tas d'autres choses sorties de ma tête.

Benoît F. : Merci Jérémiah!

Jeremiah Lee : Merci à vous!

 

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie du fantastique en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »