75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Rencontre avec Alan Rowe Kelly-Part 2

Publié il y a 5 ans par Frederic C.

Entretien avec un réalisateur déjà culte.

Et voici la dernière partie de mon entretien avec le génial Alan Rowe Kelly

     

Dans ton prochain film, le remake de "Don't Look in the Basement! tu diriges une actrice que j'aime en tant que comédienne mais aussi comme personne pour sa gentillesse, je veux parler de Caroline Williams. Comment l'as-tu rencontrée ?

J'ai justement parlé avec Caroline il ya quelques jours et elle est, comme toujours, merveilleuse ! Je l'ai rencontrée il ya quelques années à une convention Fangoria à Chicago avec la belle Marilyn Burns. Nous sommes devenus amis rapidement. Comme tout le monde, je l'admire beaucoup. Non seulement pour son grand talent et sa contribution à notre genre, mais aussi pour sa gentillesse, sa modestie, son amour pour la famille et pour sa grande dévotion à ses amis. Caroline s'est mouillée plusieurs fois pour moi et je n'oublierai jamais cela. Elle croit vraiment dans le cinéma, l'éthique du travail, et surtout à l'équité. Elle n'a pas peur de défendre ce en quoi elle croit, c'est en cela qu'elle est une dame sans peur !  Il nous a fallu un peu de temps se retrouver derrière la caméra en raison de problèmes d'emplois du temps, mais cette année nous allons travailler ensemble et j'ai hâte d'y être !

                

                                                     Caroline et Alan

  

Dans ce film, tu as également la légende Debbie Rochon et son adorable héritière Deneen Melody (actrice dans Slices Of Life) ?

Debbie est une amie très chère pour moi et j'ai enfin eu le grand privilège de travailler avec elle, en la dirigeant dans mon film, GALLERY OF FEAR, qui sera présenté dans les festivals cette année. Nous avons fait de nombreuses émissions de radio et nous sommes apparus dans SATAN HATES YOU, SPLATTER MOVIE et THE SCREENING, mais sans avoir partagé de scènes ensemble. Récemment, j'ai eu le grand plaisir de travailler avec elle dans Bart Mastronardi's TELL TALE HEART, qui fait partie de l'anthologie TALES OF POE. C'était vraiment une expérience merveilleuse de lui donner la réplique ! C'est une vraie pro. (Bien que nous soyons terribles quand il s'agit de "craquer" sur le plateau! Nous ne pouvons pas nous en empêcher.) Je ne pourrai jamais dire assez de bonnes choses sur Debbie Rochon, son grand talent, son professionnalisme et son grand cœur. Elle est "true blue", comme on dit chez nous !

  

            


Quant à Mme Melody, je suis souvent en contact avec elle et attends avec impatience notre premier projet ensemble. Cette fille est formidable et vous ne vous trompez pas en la désignant comme héritière de Debbie et ce pour son éthique et son amour du genre. Je pense que cette jeune femme sera ici pour un long moment et je suis excité à l'idée de refaire quelque chose avec elle.

  

 

             

 

 Pourquoi avoir décidé de faire ce remake ?

Curieusement, c'est le directeur Anthony Sumner et l' acteur Jerry Murdock qui m'ont approché en 2007 et m'ont dit: «vous devriez refaire ce film. Ce sera LE film qui pourrait éventuellement vous accorder certains budgets plus élevés dans l'avenir. " J'ai toujours aimé ce classique Grindhouse par S.F. Brownrigg et j'ai commencé par le revoir. Il m'a touché au plus profont de moi et j'ai pensé: «oui, nous pouvons le faire" et je voudrais lui donner une nouvelle vie sans compromettre l'original, comme le font tant de remakes de 'studio' aujourd'hui.

Anthony et moi avont décidé de le produire et le diriger ensemble à travers nos société SouthPaw Pitures et TinyCore Pitures. J'ai écrit le script, et il a apporté sa touche en y ajoutant de nouveaux personnages et en est sorti avec un scénario très bon. Nous avons commencé à filmer en 2008, mais la récession nous a "tués", comme elle l'a fait à tout le monde, et nos bailleurs de fonds se sont retirés. C'était frustrant, mais qui pourrait les blâmer ? Cela est arrivé à de nombreux cinéastes en même temps.

Mais rétrospectivement, tout a parfaitement fonctionné. Nous avons eu le temps communiquer largement dans la presse et d'intéresser plus d'artistes tels que Jerry Murdock, Zoë Daelman Chlanda, Debbie Rochon, Caroline Williams, Jeff Dylan Graham, Raine Brown, Katherine O'Sullivan , Susan Adriensen, Rowan Douglas, M. Terry Ouest, Carl Burrows,la belle Deneen Melody, et moi-même . Le film mérite une nouvelle vie et je crois vraiment que nous avons les bonnes combinaisons de talents pour faire une oeuvre de qualité. La preuve sera dans le film, nous allons donc attendre et voir ensuite. Actuellement nous avons tant de projets en production et en pré-production que nous attendons et voyons quand sera le bon moment, cette année ou la suivante, pour faire ce film.   

 

Si tu avais un film à sauver dans le monde?

Oh !  Questions pièges (rires)! J'ai trop de favoris. Il est très difficile pour moi d'en choisir un seul. Mais mon préféré serait Stanley Kramer's On the Beach (1959). Ce film est toujours dans mon top 10. Dans ce film Fred Astaire, Gregory Peck, Anthony Perkins, Donna Anderson et surtout Ava Gardner, font ici leur meilleur travail, comme un ensemble. Il est poignant, terrifiant et subtil. Je suis né et j'ai grandi durant la Guerre froide et, en dehors de la vieillesse, la menace d'anéantissement mondial a toujours été dans mon esprit comme une fin possible. C'est pourquoi ce film me fait peur, en sachant que ma vie pourrait finir dans les mains de quelqu'un d'autre qui appuie simplement sur un bouton. Mettre fin à mes espoirs, mes rêves, mes objectifs et tout ce que j'aime et chérie. Pour moi, c'est dévastateur. Et ce qui est encore pire dans On the Beach c'est d'avoir la connaissance de l'avenir et qu'il n'y ai rien d'autre à faire que d'attendre. Il y a un grand message à l'humanité dans ce film et, malheureusement, de nombreux nouveaux cinéastes le considèrent comme démodé, lent et sans intérêt. J'ai appris avec le nombre des années à voir beaucoup plus dans ce film. Il me touche à chaque fois.

Et dans ta filmographie?

Oh! Je t'assure qu'il y aurait de la place dans mes poches arrières pour chacun d'eux... (rires) !

 


Quel programme pour l'avenir?

Je réalise mon troisième film GALLERY OF FEAR, qui est une anthologie d'horreur old school qui devrait sortir dans quelques mois et je suis très fier de montrer le talent de Debbie Rochon, Raine Brown, Jerry Murdock , Mike Lane, Zoë Daelman Chlanda , Katherine O'Sullivan , David Marancik, Terry M. West, Benzy, Susan Adriensen, Tom Lanier et moi-même ! J'ai écrit et réalisé  trois segments CRITIC’S CHOICE, DOWN THE DRAIN et A FARCRY FROM HOME(qui m'a fait gagner en 2009 le prix du Meilleur Acteur au Terror  Film Fest), et c'est le cinéaste extraordinaire Anthony Sumner qui dirige les segments BY HER HAND, SHE DRAWS YOU DOWN (gagnant dans de multiples festivals).

  

         

  

Il y a certainement quelque chose qui plaira à tout le monde dans ce film et le retour des anthologies au cinéma a été une bénédiction pour nous tous, car comme beaucoup de cinéastes nous luttons avec l'argent dans cette économie atroce. Ce printemps, je vais être producteur et acteur en jouant le psychiatre de Debbie Rochon dans Mike Watt & Amy Lynn's RAZOR DAYS. Un bon scénario ! Aussi je serais aussi un gitan dans Darkrider Film's MOTHER’S BLOOD et un fou échappé dans Jeremiah Kipp’s THE SADIST avec Tom Savini. Cela devrait être un grand moment de plaisir ! En Juin, Je vais diriger et jouer dans Bart Mastronardi’s TALES OF POE anthology. Bart a donné pour moi l'occasion de réaliser et d'adapter CASK OF AMONTILLADO et il sera super !      

Je me marie avec Randy Jones (Le Village People) pour sa richesse et ses vignes, seulement pour le murer dans sa cave à vin à l'aide d'un vieux beau rusé (Brewster McCall). Mais les choses ne se passent pas pas exactement comme prévues. C'est ma vision d'un mauvais marriage gay qui se déroule follement ! (rires). Il y aura donc bonne ambiance, quelques bonnes frayeurs et beaucoup d'humour noir.

 
Puis, je suis sur différents projets et une web-série toujours avec  Bart Mastronardi que nous développons pour 2011. Entre tenmps j'ai différents films dans lesquels j'apparais comme Anthony Sumner’s SLICES OF LIFE, RIVER OF DARKNESS, où je joue en face de Kurt Angle et Ray 'Glacier' Lloyd. KODIE de  Abel Berry va bientôt arriver sur le marché des festivals, Marv Blauvelt’s PSYCHO STREET anthology, et Bryan Enk's THE BIG BAD (j'ai une terrible scène de la mort avec de l'acide!) En outre, THE BLOOD SHED va être réédité en DVD par R-Squared Films avec un nouveau master et de nombreux bonus et sera disponible aux États-Unis et à l'étranger. Ainsi qu'un nouveau site Web  

                

                                                    Alan dans The Big Bad               

            


Quand vas-tu venir en France où tes fans sont nombreux ?

Je ne peux rêver mieux que de venir en France, te rencontrer ainsi que l'infâme BBJane Hudson, de boire du champagne, puis faire un film! Cela serait un rêve pour moi !

  

      

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »