75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Argento président du Jury pour l'édition 2011 de Gérardmer

Publié il y a 6 ans par Richard B.

Une annonce du Festival International du Film Fantastique de Gérardmer

Pour sa 18ème édition, le Président du Jury Longs Métrages du Festival International du Film Fantastique de Gérardmer sera le réalisateur, scénariste et producteur italien : Dario Argento

Pour honorer la présence d’un réalisateur aussi emblématique et talentueux,qui a fait le plaisir d’accepter cette présidence, le festival proposera au public, à travers un hommage, quelques-uns de ses meilleurs films.

Dario Argento

 

 

Né à Rome en 1940, Dario Argento est le fils du producteur Salvatore Argento. Il commence sa carrière comme critique puis devient scénariste. Il coécrit d’ailleurs le scénario de « Il était une fois dans l’Ouest » (Sergio Leone, 1968) avec Bernardo Bertolucci. Devenu réalisateur, Dario Argento signe une "trilogie animalière" en enchaînant trois films au succès inespéré : « L’Oiseau au plumage de cristal »(1970), «Le Chat à neuf queues » (1971) et « Quatre mouches de velours gris » (1972). Il a d’emblée trouvé son style : Dario Argento contribue à faire émerger un genre cinématographique, le giallo, avec des films de détective à la violence esthétisante. Il évolue ensuite vers le fantastique et l’horreur, avec au sommet de son art « SSuspiria » (1977), chef-d’oeuvre du film d’horreur baroque, genre dont il est l’inventeur. Il passe du giallo (« Ténèbres » en 1982, « Le sang des innocents » en 2001) au fantastique (« Phenomena » en 1985) avec aisance. Adulé du public et reconnu par ses pairs, Dario Argento collabore avec George A. Romero lorsque ce dernier réalise « Zombie » (1978) et « Deux yeux maléfiques » (1990). Dans les années 1990, il lance sa fille Asia Argento en la faisant jouer dans ses propres films puis l’aide à produire ses films. Conscient de l’originalité de son style et de sa place dans l’histoire du cinéma à suspense, il signe en 2009 un film qu’il intitule naturellement « Giallo ».

Consulter la source de l'article

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »