75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

2010 : Bilan jeux

Publié il y a 6 ans par Vincent L.

Top jeux 2010 du staff

Voici le moment de faire un bilan de l'année 2010 du point de vue "jeux". L'année fut très riche en sortie (le choix fut difficile), tant du point de vue jeux de rôle que de celui des jeux de plateau.

 

Jeux de rôle

Voici le classement du staff des sorties jeux de rôle de 2010

 

1 - Par delà les montagnes hallucinées (Sans-Detour)

Impressionnant, c'est le mot qui vient immédiatement à l'esprit en achevant la lecture de ces Montagnes Hallucinées ; impeccablement construit, tant au niveau des aspects didactiques que du style d'écriture, ce supplément promet une fabuleuse campagne dont le fond est à la hauteur de son ambitieuse idée de départ (à savoir donner une suite aux Montagnes Hallucinées de Lovecraft). Effrayant, c'est le second terme qui arrive en tête dès que l'on se met à réfléchir un petit peu ; en effet, jouer Par delà les Montagnes Hallucinées, c'est s'engager sur plusieurs dizaines de séances, et pour plus d'une centaine d'heures de jeu. Pour le maître de jeu, le travail s'annonce ainsi titanesque (malgré tous les efforts déployés pour lui simplifier la tâche), mais pour les joueurs, c'est une expérience de jeu mémorable qui se profile.

Lire la critique complète

 

2 - Mahamoth (XII Singes)

Mahamoth est un jeu de rôle exaltant à jouer malgré une durée de vie assez faible. L’univers proposé intrigue autant les personnages joueurs que le maître de jeu et les deux parties se délectent d’évoluer dans cet univers désespéré et paradoxal. On navigue entre les immensités intersidérales et des coursives étriquées et surpeuplées des Vaisseaux-Hordes. La survie demeure le maître mot. Le DK system accessible au plus grand nombre apporte une fluidité bienvenue dans ce jeu orienté sur l’action et l’aventure. Dommage que des personnages prétirés n’aient pas été inclus dans cette Intégrale réussie. Attention, le système reste meurtrier pour des PJ malchanceux lors d’un combat avec un tirage sur une table minuscule en cas de blessure grave (une « chance » sur six de mourir au prochain round !). La campagne avec toutes les amorces d’aventures offre entre quarante et cinquante heures de jeu effectives, de quoi bien s’amuser. Un jeu qui vous fera hurler… de plaisir !

Lire la critique complète

 

3 - Rogue Trader (Bibliothèque Interdite)

Si Rogue Trader se rapproche de Dark Heresy par les règles et son univers, il en est tout autrement si l’on considère le style de jeu développé. Rogue Trader est avant tout un jeu aventureux, brassant essentiellement des éléments d’exploration. On évolue donc rarement dans cet environnement d’investigation si cher à Dark Heresy, excellent jeu de rôle qui nécessite une bonne connaissance de l’univers de Warhammer 40,000. Dans Rogue Trader, le joueur est avant tout un aventurier, pouvant afficher des profils très variés. L’apprentissage du fluff peut se faire progressivement, nul n’est besoin d’être un expert dans le domaine pour véritablement apprécier (il est toutefois préférable que le meneur de jeu en connaisse quand même un minimum). Un fait rendant Rogue Trader accessible à tout amateur de SF bien musclée. A coté de cela, les règles sont toujours aussi excellentes, la conception graphique toujours aussi chouette et le travail de traduction toujours aussi consciencieux.

Lire la critique complète

 

4 - Brigade Chimérique (Sans Détour)

Cette Encyclopédie de la Brigade Chimérique est une petite merveille de trouvaille et d'inventivité. S'appuyant sur un matériau solide issu de de la bande-dessinée éponyme, elle développe considérablement l'univers issu de l'imagination de Serge Lehman et Fabrice Colin, permettant ainsi de donner une envergure nouvelle à l'histoire racontée. D'un point de vue strictement ludique, le background développé contient suffisamment de matière pour pouvoir faire jouer des dizaines et des dizaines de scénarios sans réussir à épuiser le filon. L'une des meilleures surprises de cette année déjà très riche !

Lire la crtiique complète

 

5 - Z-corps (Septième Cercle)

Honnêtement, que reprocher à Z-Corps ? En voulant proposer à tous les amateurs de zombies un jeu de rôle à leur mesure, 7C a fait à la fois preuve d’intelligence et de savoir faire. En effet, que vous soyez fan de survival trash, de SF apocalyptique, de hard-science, d’occulte et de comique gore, que vous vous vouliez jouer dans une forêt, une ville désertée ou un laboratoire high-tech, vous allez trouver dans ce livre du blé à moudre pour vos parties de jeu de rôle, servi de plus par un système de jeu éprouvé idéal pour des parties nerveuses, aux sensations cinématographiques. Enfin, pour finir, Z-Corps propose un background accrocheur qui offre un très intéressant matériau de base pour la création de vos campagnes. Campagnes qui pourront aller bien au-delà de simple séances de massacres de zombies.

Lire la critique complète



On les a mis hors catégorie, car ce sont des rééditions, notons également la présence dans les classements du staff, en bonne position, de C.O.P.S. et de Te deum pour un massacre.

 

 

 

Jeux de plateau

Au niveau jeux de plateau, les votes ont été plus dispersés (l'offre est également plus nombreuse), mais cinq titres se démarquent tout de même :

1 - Thunderstone (Edge)

Malgré quelques défauts, Thunderstone se hisse au même niveau que Dominion en se démarquant par la plus grande place accordée au thème et au combat. Même si une certaine linéarité mécanique pointe avec l’enchaînement des parties, la satisfaction éprouvée de toujours rechercher les meilleures combinaisons possibles, garantit un plaisir non feint de nombreuses heures durant. L’éditeur délivre un matériel équivalent, voire artistiquement supérieur, au pourtant splendide Dominion. Si on recherche un jeu de « Deck building » accessible et très fluide, on optera pour Dominion, si au contraire on apprécie des mécanismes plus poussés, un thème prégnant, le choix de Thunderstone semble s’imposer. Pour les indécis, l’achat des deux jeux se justifie pleinement, chacun utilisant un mécanisme de base semblable, de manière diamétralement opposée. Un jeu du tonnerre !

Lire les critiques du jeu

2 - Pegasus (Edge)

Pas encore de critique pour le jeu.

 

3 - Offrandes (Ludonautes)

Offrandes est un jeu d’enchères qui renoue avec la tradition. Les amateurs de ce style de mécanisme apprécieront sa richesse tactique et l’ingéniosité des différentes échelles des personnages, obligeant le joueur à faire des choix continuellement. S’adapter rapidement et une programmation (presque calculatoire) de ses achats lors de la phase d’enchères constitueront les atouts majeurs afin de concourir à la victoire. Derrière une thématique transparente se cache un bon jeu qui satisfera les joueurs aguerris, plus habitués à une certaine forme d’abstraction ludique, qu’un public non joueur ou familial. S’offrir ou se faire offrir Offrandes devient une évidence si on apprécie les jeux d’enchères, sinon, mieux vaut le tester avant achat. Un jeu à ne pas sacrifier sans l’avoir au moins essayé !

Lire la critique complète


4 - 7 wonders (Repos)

Loin d’être un simple jeu de construction reposant sur un système peu original de gestion de ressources, 7 Wonders se distingue par la fluidité et l’extrême rapidité de ses parties. On appréciera également l’aspect « performance » qui vous poussera à tenter d’autres voies dans la course aux points de victoire. Réputé pour ses jeux coopératifs, Antoine Bauza nous livre sans doute l’un de ses meilleurs jeux tout en participant au retour en force des jeux de cartes au même titre que Gosu, Dominion et autre Thunderstone. Toutefois, il est amusant d’évoquer le dénominateur commun à tous ces jeux : un certain Magic : l’Assemblée, qui marqua de son empreinte le principe de « draft » tout en influençant celui de « deck building ». L’aspect « jeu de civilisation » de 7 Wonders n’est que la partie immergée de l’iceberg, ses fondements reposant sur des influences diverses agencées de manière talentueuse.

Lire la critique complète

 

5 - GOSU (Monster game)

Quelle belle réussite pour le jeune Kim Satô et l’éditeur Moonster Games ! Gosu est un jeu abouti et se suffisant à lui-même. En aucun cas il ne s’agit d’un ersatz de Magic : L’Assemblée. Auteur et éditeur ont su tirer la substantifique moelle du jeu de Richard Garfield tout en imposant leur marque de fabrique. La boîte de base promet un grand nombre d’heures de jeu mais on parle d’ores et déjà d’une extension intitulée « le traité de Kamakor » prévue pour le premier trimestre 2011. L’annonce fait également allusion à la présence d’un clan non gobelin au sein de cette première extension… De même, l’éditeur présente Gosu comme le premier élément d’un univers qui sera développé sur d’autres formats, jeux et bande dessinée (comics). La politique de gamme de Moonster Games s’affiche clairement en posant le monde de Gosu comme pierre angulaire de leur production à venir.

Lire la critique complète

 

 

Wargames

Le classement des wargames est plus réduit (le nombre de produits est également moindre), deux titres se dégagent :

1 - Guardians of Graxia (Petroglyph Games)

Guardians of Graxia s’inspire de Panzer general, un wargame du même éditeur prenant cadre la seconde guerre mondiale qui connaît un succès honorable outre atlantique. Axé sur la confrontation, Guardians of Graxia s’impose mécaniquement par de nombreuses astuces qui le différencient positivement de ses concurrents (plateau de jeu amovible, troupes de départ diversifiées…). Malgré une thématique conventionnelle, on accroche de suite à l’univers proposé grâce à un éventail tactique d’une richesse presque infinie. La fluidité parachève de convaincre les joueurs sensibles à cette famille. Avec moins de texte en anglais ou une version française (pas à l’ordre du jour), la note de Guardians of Graxia aurait certainement gagné un demi point. Devenez le plus grand Gardien de Graxia !

Lire la critique complète

 


2 (ex aequo) Les batailles de Westeros (Edge) et Magestorm

 

 

 

 

Et maintenant, voici le détail des votes par staffeur :

 

Amaury L.

JDR :

1 - Mahamoth
2 - Par delà les montagnes hallucinées
3 - Summerland
4 - C.O.P.S.
5 - Elric de Melniboné

JDP :

1 - Tobago
2 - Kamisado
3 - Thunderstone
4 - 7 wonders
5 - The Resistance

Wargame :

1 - Guardians of Graxia
2 - Magestorm

 

 

Benoit F.

JDR :

1 - Mahamoth
2 - C.O.P.S.
3 - La Brigade Chimérique
4 - Z-corps
5 - Les Ombres d'Esteren
Hors Catégorie - la nouvelle édition de Te Deum pour un massacre

JDP :

1 - The adventurers - Le temple de Chac
2 - Thunderstone
3 - 7 wonders
4 - GOSU
5 - Zombie in my pocket

Wargame :

1 - Guardians of Graxia

 

 

Heikel L.

JDR :

1 - Oikouménè
2 - Cats : la mascarade
3 - C.O.P.S.
4 - Sens Mort
5 - Elric de Melniboné

JDP :

1 - Pégasus
2 - Offrandes

 

 

Nicolas L.

JDR :

1 - Rogue Trader
2 - Z-corps
3 - Le Trône de Fer
4 - Par delà les montagnes hallucinées
Hors Catégorie - la nouvelle édition de Te Deum pour un massacre

JDP :

1 - Death Angel
2 - L'horreur d'Innsmouth
3 - Thunderstone
4 - La cité des voleurs
5 - Pegasus

Wargame :

1 - Les batailles de Westeros

 

 

Vincent L.

JDR :

1 - La Brigade Chimérique
2 - Par delà les montagnes hallucinées
3 - Rogue Trader
4 - Les Ombres d'Esteren
5 - Z-corps
Hors catégorie : la nouvelle édition de Te Deum pour un massacre

JDP :

1 - Dixit 2
2 - Pegasus
3 - Offrandes
4 - Thunderstone
5 - GOSU

Suis nous sur facebook !

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »